Globalement, le bien-être s’est amélioré au cours des deux derniers siècles, mais pas nécessairement de la façon ni pour les raisons auxquelles on aurait pu penser. 

©Kieran Doherty/Reuters

Le temps passe, inexorablement. Six ans après le début de la crise financière mondiale, l’emploi reste, dans de nombreux pays, largement en deçà du niveau observé avant 2008. Même les personnes ayant conservé un emploi ont vu leurs conditions de travail se dégrader. Nous déplorions une reprise sans création d’emplois, il apparaît maintenant que la croissance pourrait être en train de s’éroder dans plusieurs pays. Chacun se sent vulnérable face aux réductions de personnel, à la baisse des salaires, à la contraction de l’activité et à l’insécurité, ainsi qu’à la nécessité de simplement joindre les deux bouts.

L'Observateur de l'OCDE n°300, T3 2014

Stefano Guzzetti/Licence accordée à Shutterstock

L’Australie est connue comme le « pays chanceux », avec son climat ensoleillé, ses plages magnifiques et son mode de vie décontracté. Mais saviez-vous que c’est également un pays « heureux », du moins selon les mesures du bien-être ?

Cliquer sur le graphique

Si vous voulez vivre Happy, oubliez pour un temps Pharrell Williams et pensez à déplacer vos pénates vers le nord : après la Suisse en 2012, ce sont en effet les pays nordiques, Norvège, Islande, Suède et Danemark, qui montent cette année sur le podium des pays les plus heureux de l’OCDE.   

Quel est le niveau scolaire des élèves à l’échelle internationale ? Sont-ils prêts à affronter le monde de demain ? Les données fournies par le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) de l’OCDE, qui évalue les compétences des élèves de 15 ans dans le monde entier, sont encourageantes. Bien plus qu’un simple classement, le PISA aide les professionnels de l’éducation, les décideurs et les parents à identifi er clairement les facteurs sociaux, économiques et culturels qui infl uent sur les résultats scolaires. 

Passer la balle : Pelé (à droite) et le ministre brésilien des Sports, Aldo Rebelo ©OCDE

«Certains pensent que le football est une question de vie ou de mort... Je peux vous assurer que c’est bien plus important que ça.» Cette phrase de Bill Shankly, légendaire entraîneur du Liverpool FC, est devenue culte pour les passionnés de football, que les Brésiliens appellent o jogo bonito, « le beau jeu ». 

©Beawiharta Beawiharta/Reuters

Quelles sont les leçons à tirer de l’enquête internationale sur l’enseignement et l’apprentissage de l’OCDE (TALIS), pour les enseignants comme pour le reste de la société ? 

Vous écrivez que la tendance est à l’allongement de la vie professionnelle, et que « la norme évolue vers le maintien d’une activité professionnelle » après l’âge habituel de la retraite (« Bienvenue aux candidats seniors », L’Annuel de l’OCDE 2014).

Cliquer sur le graphique

L’immigration a fait l’objet de débats houleux durant les élections européennes de mai 2014. Les économistes se demandent maintenant si le sentiment anti-immigration peut être imputé à des facteurs aussi bien budgétaires que sociaux. 

Les décombres de l'atelier bangladais, avril 2013 ©Andrew Biraj/Reuters

Le 24 avril 2013, le Rana Plaza, bâtiment commercial et atelier de confection de Dacca au Bangladesh, s’effondrait, faisant 1 130 morts et des milliers de blessés. Le choc a été mondial. Comment cela a-t-il pu arriver ? Qui était responsable ? Si le bâtiment n’était pas adapté à cette activité, pourquoi l’abritait-il ? Comment empêcher une telle catastrophe à l’avenir ? 

Le bilan des multinationales en matière environnementale, sociale et de gouvernance s’améliore-t-il ? On peut être optimiste, mais il reste beaucoup à faire. 

Lilianne Ploumen, ministre du Commmerce extérieur et de la Coopération pour le développement, Pays-Bas Gouvernement des Pays-Bas

La responsabilité sociale des entreprises (RSE) a cessé d’être un simple concept  vendeur à la mode pour irriguer les activités commerciales des entreprises du monde  entier. Du « triple résultat » aux indices boursiers récompensant les pratiques sociales et  environnementales responsables, les valeurs des entreprises se calquent toujours plus sur  celles de la RSE. Qu’en est-il dans les chaînes logistiques ? Comment les multinationales  en particulier peuvent-elles être sûres que leurs fournisseurs dans les pays pauvres ne  jouent pas avec des vies humaines ni avec l’environnement ? L’effondrement du Rana  Plaza — qui abritait des ateliers de confection fournisseurs de grandes marques — au  Bangladesh en 2013 et son lourd bilan humain sont venus rappeler de manière tragique  qu’il reste beaucoup à faire pour que la RSE prenne tout son sens.

Pour cette table ronde de L’Observateur de l’OCDE, nous avons demandé aux  représentants de différentes parties prenantes (gouvernements, entreprises, syndicats  et société civile) de répondre aux questions suivantes : « Comment encouragez-vous une conduite responsable des entreprises ? Que faut-il faire selon vous pour renforcer la responsabilité sociale des entreprises à  l’échelle mondiale ? »

©Table ronde de L’Observateur de l’OCDE n° 12 

L’effondrement du Rana Plaza à Dacca, tuant plus d’un millier d’ouvriers, n’a pas été qu’un drame humain. Au Bangladesh, le secteur de l’habillement occupe une place considérable, tant au niveau économique que social. Il est donc d’autant plus important de faire face aux conséquences de cette tragédie. 

A 102 ans, Robert Marchand a parcouru 26,9 km en une heure, pulvérisant son propre record dans la catégorie des plus de 100 ans. © Lionel Bonaventure/AFP PHOTO

En France, la palme de la longévité revient aux habitants du Sud-Ouest : la région est réputée compter le plus de centenaires. Pourtant, avec ses champions sportifs du quatrième âge, la Picardie n’a rien à lui envier. 

La classe peut-elle être un lieu d’apprentissage, non seulement des savoirs fondamentaux, mais aussi de la créativité ?

© REUTERS/Andrea Comas

Peu de pays ont aussi durement souffert du chômage des jeunes que l’Espagne. Le taux de chômage des moins de 25 ans y a dépassé 50 % en 2012, près de trois fois la moyenne de l’OCDE. Toutefois, la crise n’en est pas la seule responsable. En réalité, cette situation ne date pas d’hier.

©Reuters

Dès 1984, le film Ghostbusters annonçait la fin du livre papier avec cette réplique culte : « Gutenberg est mort, vous savez ? ».

Cliquez pour agrandir

L’absence de crue majeure de la Seine depuis plus d’un demi-siècle a éloigné la crainte d’une inondation de la mémoire collective. Pourtant, la croissance urbaine et la densité des réseaux de transports ou d’énergie autour de la capitale française ont accru l’exposition à un tel risque. 

Rory Clarke

Imaginez une maison qui se chauffe toute seule l’hiver. Pensez aux économies en termes de facture énergétique et d’émissions de carbone. De telles maisons existent déjà. Le concept de constructions à haute efficacité énergétique, dites « maisons passives », est né dans les années 1990, pour s’affirmer ensuite comme concept de niche dans l’architecture des années 2000. La maison passive a-t-elle aujourd’hui trouvé sa place comme solution de construction durable ? 

Cliquez pour agrandir

La démence est une maladie grave dont on ne guérit pas. Financièrement et émotionnellement, son traitement est lourd. Son coût pour le système de santé des sociétés vieillissantes devrait augmenter. La démence altère le cerveau, entraînant un déclin des capacités fonctionnelles et cognitives chez les malades. Selon Alzheimer Disease International, un nouveau cas de démence est diagnostiqué toutes les quatre secondes.

Dave Amit/Reuters

De nombreux décès pourraient être évités si les individus à risque passaient des électrocardiogrammes. Mais les électrocardiographes sont chers (environ 10 000 USD) et volumineux, et donc souvent réservés aux hôpitaux, alors même que 70 % des Indiens vivent en zones rurales où les hôpitaux sont rares. 

D’après un rapport intitulé Cancer Care: Assuring Quality to Improve Survival, les pays pourraient mieux faire dans la lutte contre le cancer. Cette maladie reste l’un des principaux enjeux de santé dans tous les pays de l’OCDE, où plus de 5 millions de nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. 

Cliquez pour agrandir

Selon la publication Comment va la vie ?, l’optimisme est une grande victime de la crise économique. En matière de bienêtre subjectif, les attentes à cinq ans des populations se sont détériorées à peu près partout dans la zone OCDE, où la plupart des gens ne croient plus à une amélioration de la situation. 

© Aly Song/Reuters

Dans une économie mondialisée, la réussite scolaire ne se mesure plus seulement à l’aune des progrès accomplis par rapport à des normes nationales mais par rapport aux systèmes scolaires les plus performants à l’échelon international. Publiés le 3 décembre, les résultats de la dernière enquête PISA, référence mondiale pour l’évaluation des acquis scolaires, mettent en évidence des mutations spectaculaires dans le vivier mondial de compétences. 

AFP/Pascal Pavani

Les résultats de l’enquête 2012 du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) de l’OCDE, qui couvre 65 pays, sont publiés ce mardi 3 décembre. 

Voici une statistique peu réjouissante : dans une vingtaine de pays parmi les plus riches du monde, au moins un adulte sur 10 est uniquement capable de comprendre des textes basiques. Posez-leur une question sur un énoncé, et ils seront en mesure d’y répondre seulement si le texte est bref, qu’il utilise un vocabulaire simple et qu’il contient des indices en reprenant les mots employés dans la question. 

Cliquez pour agrandir

Les vaccins constituent l’un des moyens les plus efficaces de prévenir les maladies et les décès, en particulier chez les enfants. Or, plus de 22 millions de bébés naissant chaque année dans le monde (soit quatre fois le nombre de naissances en Europe) ne sont pas vaccinés et sont donc exposés au risque d’attraper des maladies évitables par la vaccination, comme la rougeole, et d’en mourir. 

La politique industrielle est de retour, à moins que, comme l’affirme Joseph Stiglitz, elle n’ait jamais vraiment disparu. La troisième édition des Perspectives du développement mondial du Centre de développement de l’OCDE démystifi e les politiques industrielles. Ha Joon Chang, professeur à Cambridge, en parle comme d’une « publication qui fera date car, loin du débat idéologique sur la nécessité d’une politique industrielle et ses chances de réussite, elle traite des moyens de la faire mieux fonctionner ». 

En 1994, sur un marché au Ghana, un simple désaccord oppose deux personnes sur le prix de la pintade. La situation s’envenime, l’un des protagonistes décède dans de violentes circonstances et l’événement déclenche des affrontements meurtriers qui dégénèrent en spirale de la vengeance, événements depuis connus sous le nom de « guerre de la pintade ». Plus de 400 villages sont brûlés et 15 000 personnes sont tuées avant le rétablissement de l’ordre par l’armée ghanéenne. 

Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Le choix de la rédaction

  • [Vidéo] Migrations internationales: un enjeu planétaire. Interview de Jean-Christophe DUMONT, Chef de la division des migrations internationales auprès de l'OCDE, auditionné par le Conseil Economique, Social et Environnemental.
  • Paris 2015 En vue de la conférence de décembre 2015 contre le changement climatique, le président français François Hollande est en visite officielle aux Philippines, pays qui subit déjà les conséquences de ce phénomène.
  • Je vois chaque jour...Découvrez qui sont les finalistes du concours Instagram organisé par la Banque mondiale et votez pour votre photo préférée!
  • SwissLeaks: Pascal Saint-Amans, directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, analyse les réformes en cours pour lutter contre la fraude fiscale. Une interview à lire sur le site de L'Express.
  • "L'alliance de la pâquerette et du PIB", ou comment les politiques environnementales ne nuisent pas (nécessairement) à la productivité. Un article paru sur Lemonde.fr.
  • Pas de croissance inclusive sans égalité de genre. Corriger les inégalités dont sont victimes les femmes africaines en matière de rémunération, de choix du métier et de sécurité de l’emploi permettrait d'obtenir des effets positifs non négligeables sur le développement.
  • Une histoire d'amour? Lors de sa rencontre avec Angel Gurría, le Premier Ministre grec Alexis Tsipras lui a exposé son souhait de faire de l'OCDE le nouveau prescripteur de réformes d'Athènes.
  • Le vélo, outil clé du développement ?En plus d'être un moyen de déplacement écologique, économique et bénéfique pour la santé, le vélo et son industrie génèrent de nombreux emplois. En parallèle des transports en commun, le vélo semble être un moyen prometteur de répondre aux objectifs de développement durable.
  • Le chômage est-il mauvais pour la santé ? Plusieurs études tendent à montrer qu'être sans emploi pendant six mois ou plus se traduit par une diminution du bien-être chez le chômeur lui-même, mais aussi au sein de sa famille et de la communauté dans laquelle il vit.
  • Alors que le président François Hollande présente ses voeux au monde éducatif, Eric Charbonnier de l’OCDE rappelle sur LCI que "la sanction, c'est le redoublement", tout en présentant des alternatives.
  • Stefano Scarpetta était l'invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1: l'occasion de revenir sur l'enquête de l' OCDE sur les inégalités de revenus dans les 34 pays membres. Retrouvez l'intégralité de l'interview.
  • "53% des affaires de corruption transnationale ont impliqué les cadres de l'entreprise ou le PDG". Découvrez les résultats du Rapport de l'OCDE sur la corruption transnationale.
  • Le samedi 29 novembre, Angel Gurría était l'invité de l'émission "On n'arrête pas l'éco". Un podcast à (ré)écouter sur le site de France Inter.
  • Enquête sur le "vivre mieux": les Français privilégient l'immatériel au matériel - toutes les explications avec Anthony Gooch sur la chaine Youtube du journal Les Echos.
  • L'indicateur du vivre mieux: selon vous, quelle est la recette d'une vie meilleure ? Créez votre propre indicateur en utilisant notre outil interactif et découvrez ce qui importe le plus aux gens suivant leur pays.
  • Et vous, quelle définition donneriez vous du "vivre mieux"? Dans cette vidéo produite par des étudiants de la Sorbonne, vous découvrirez l'avis de jeunes personnes venant des quatre coins du monde.

Articles les plus lus

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier par courrier


Abonnez-vous dès maintenant
Edition en ligne
Edition précédente

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2015