Une nouvelle croissance qui préserve la planète

Le Rapport planète vivante 2010 du WWF montre que nous consommons actuellement 50 % de ressources au-delà de ce que la Terre peut produire. Si nous suivons cette tendance, il nous faudra deux planètes pour subvenir à nos besoins en 2030. Manifestement, le statu quo ne nous mènera pas à des lendemains prospères.

Nous devons nous montrer capables de nous développer et de faire croître notre économie sans épuiser la Terre. Autrement dit, la croissance doit se passer du carbone et nous devons employer les incroyables ressources naturelles de la planète sans nuire à la santé des écosystèmes.

Les grands groupes commencent à comprendre qu’il est extrêmement risqué, à mesure que les terres, l’eau et les autres ressources viennent à manquer, de conserver un modus operandi qui laisse des stigmates profonds. Ils réalisent même que la durabilité peut rapporter gros.

D’après un rapport récent du géant de la banque HSBC, le marché mondial des énergies à faibles émissions de carbone va quasiment tripler dans les dix prochaines années et représentera alors 2 200 milliards de dollars par an. La Chine ambitionne d’en prendre la tête. Déjà premier fabricant d’éoliennes, de panneaux solaires et des réseaux électriques les plus performants, ce pays investit massivement dans la voiture électrique et le train à grande vitesse. Le Président Hu Jintao a déclaré que la Chine devait « préempter les débouchés offerts par la nouvelle étape de la révolution énergétique mondiale ».

Nous assistons aussi à une explosion des marchés des biens produits de manière durable : poissons capturés dans des pêcheries bien gérées, huile de palme produite sans dévaster les précieuses forêts tropicales, etc. Ces dernières années, les marchés de produits durables certifiés ont augmenté de plus de 50 %.

Les pouvoirs publics peuvent libérer le potentiel de ces nouveaux marchés. Ils peuvent fixer des objectifs ambitieux de réduction des émissions de carbone et de développement des énergies renouvelables, ainsi que des normes d’efficacité énergétique. Une gestion plus rigoureuse des ressources collectives comme les pêcheries et les forêts peut contribuer à stimuler le changement. L’une des priorités est de supprimer les énormes subventions qui nous emmènent dans la mauvaise direction (plus de 500 milliards de dollars au profit des énergies fossiles, par exemple). Les éliminer ouvrirait le marché à de nouvelles activités. En redistribuer une partie peut accélérer la transition. Ainsi, les subventions mondiales en faveur de la pêche sont estimées à 27 milliards de dollars par an : si les pouvoirs publics n’en réaffectaient qu’un tiers à la reconstitution des stocks et à l’amélioration de la gestion des pêcheries mondiales, l’accroissement de la production serait de 34 milliards de dollars par an.

Le défi essentiel de ce siècle consiste sans doute à trouver le moyen de répondre aux besoins et aux aspirations d’une population en augmentation sans aller au-delà des capacités de notre unique planète. Il n’est pas facile à relever, mais offre des possibilités de croissance nouvelles et considérables à ceux qui ont des solutions à proposer.

Références et liens recommandés

WWF, Rapport planète vivante 2010, Gland, Suisse.

Site Internet du WWF : www.wwf.fr

© L' Annuel de l'OCDE 2011




Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier par courrier


Abonnez-vous dès maintenant
Edition en ligne
Edition précédente

Ne manquez pas

  • Véhicules « caillassés », retournés, vandalisés, bagarres, embuscades pour « coincer » des chauffeurs UberPop… depuis quelques jours, la grogne des artisans taxis prend de l’ampleur. Le Monde vous explique l'actuelle grève des chauffeurs de taxi en 3 points.
  • Le nombre de chômeurs devrait baisser à partir de cet été, selon l'Unédic, qui estime que plus de 90.000 devraient quitter les listes de Pôle emploi d'ici à fin 2016. Mais les travailleurs précaires devraient être plus nombreux. A lire dans le JDD.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • Alors que la FIFA est secouée par un scandale financier de grande ampleur, des sponsors tels que Coca-Cola et Visa remettent en question leur soutien au vu du décès de nombreux travailleurs sur les chantiers qataris du Mondial de 2022. A lire dans Libération.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».
  • Si la croissance française a augmenté de 0,6% au premier trimestre 2015, cela signifie-t-il pour autant que le pays est définitivement sur la voie de la reprise ? Explications avec Le Figaro.
  • growth in Fr
  • Il y a 70 ans, la Sécurité Sociale était mise en place en France. Quel bilan peut-on en tirer aujourd'hui?
  • L'OCDE estime l'effet du dérèglement climatique à -1.5% de PIB mondial d'ici 2060. A lire dans l'Opinion.
  • Le défi de l'eau rattrape les villes Dans les agglomérations des pays développés l'abondance et la qualité de la ressource ne peuvent plus être tenus pour des acquis selon Les Echos.
  • L'OCDE exhorte le Japon à favoriser le travail des femmes pour relancer l'activité (Les Echos)
  • #OCDE360: Emploi, éducation, pauvreté, croissance verte...Quel classement pour votre pays?
  • Un plus grand accès à la chirurgie dans les pays en voie de développement pourrait éviter le décès annuel de 1,5 millions de personnes, selon une nouvelle étude publiée par le Groupe de la Banque mondiale.
  • Rana Plaza
  • L’Assemblée nationale examine ce lundi 30 mars une proposition de loi visant à obliger les entreprises françaises à s’assurer de la conformité de leurs sous-traitants en matière de droits de l’homme et d’environnement. A lire sur Le Monde.
  • L'année 2015 sera celle de la hausse du pouvoir d'achat d'après le Figaro économie.
  • Bercy et Bruxelles déclarent la guerre à l'optimisation fiscale, selon le JDD qui annonce que le ministère de l'Economie est sur le point de dévoiler une liste d'une vingtaine de schémas fiscaux jugés non conformes.
  • Entretien avec Eric Charbonnier, expert éducation de l'OCDE, qui dresse un bilan mitigé de la réforme de l'Education présentée par la Ministre Najat Vallaud-Belkacem. Article d'Atlantico.
  • Découvrez les gagnants du concours #JeVoisChaqueJour de la Banque Mondiale.
  • A l'école, les garçons restent moins performants que les filles. Un article à lire sur le site internet du journal Le Monde.
  • solar powered plane
  • L'avion du futur ? Ce tour du monde en avion à énergie solaire pourrait constituer une avancée significative en matière de lutte contre le réchauffement climatique.
  • Désindustrialisation et précarisation de l’emploi ne sont pas seulement le lot des ouvriers: l’atelier d’assemblage de moteurs où travaille Axelle (photo ci-dessus) emploie une forte proportion de femmes, souvent jeunes et intérimaires. Découvrez l’enquête photographique de Mediapart en cliquant sur l’image. © Raphaël Helle / Signatures / La France VUE D'ICI
  • Les energies renouvelables (ENR) sont à l'honneur. Compte tenu des objectifs en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial, les ENR semblent avoir un avenir prometteur devant elles selon les Echos.
  • [Vidéo] Migrations internationales: un enjeu planétaire. Interview de Jean-Christophe DUMONT, Chef de la division des migrations internationales auprès de l'OCDE, auditionné par le Conseil Economique, Social et Environnemental.
  • Paris 2015 En vue de la conférence de décembre 2015 contre le changement climatique, le président français François Hollande est en visite officielle aux Philippines, pays qui subit déjà les conséquences de ce phénomène.
  • SwissLeaks: Pascal Saint-Amans, directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, analyse les réformes en cours pour lutter contre la fraude fiscale. Une interview à lire sur le site de L'Express.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2015