Fiscalité verte

L’un des domaines dans lesquels les gouvernements ont cherché à augmenter leurs revenus sont les taxes écologiques. Et ce, pour de bonnes raisons. Les taxes peuvent fournir une incitation claire à réduire les dégâts environnementaux.

Mais, alors que le nombre de taxes environnementales a augmenté au cours des dernières années, les revenus tirés de ces taxes ont légèrement baissé par rapport au PIB. Cette baisse des revenus reflète partiellement le déclin de la demande de carburant suite aux récents prix élevés du pétrole, entre autres facteurs, ce qui à son tour a conduit à une réduction de l’ensemble des revenus provenant des impôts sur les produits énergétiques.

Les taxes carbone existent depuis plusieurs années dans quelques pays, dont la Suède. Plus récemment, des pays comme le Canada, l’Islande, l’Irlande et le Japon ont décidé de mettre en place différentes formes de taxes carbone, souvent dans le cadre de leurs mesures d’assainissement budgétaire. Il reste toutefois une marge importante pour élargir l’utilisation des taxes vertes dans les pays de l’OCDE.

Travaux de l’OCDE sur les taxes environnementales : www.oecd.org/env/taxes-fr

© L' Annuel de l'OCDE 2011




Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Le choix de la rédaction

  • Economic Outlook_video
  • Combattre l'évasion fiscale par les multinationales : "Le projet BEPS a pour objet de réécrire les règles fiscales internationales, de manière à réaligner l’endroit où sont localisés les profits et celui où sont réalisées les activités".
  • L'indicateur du vivre mieux: selon vous, quelle est la recette d'une vie meilleure ? Créez votre propre indicateur en utilisant notre outil interactif et découvrez ce qui importe le plus aux gens suivant leur pays.

Articles les plus lus

Abonnez-vous dès maintenant

n° 298 T1 2014

Pour recevoir notre édition papier par courrier


Abonnez-vous dès maintenant
Edition en ligne
Edition précédente

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2014