Observateur OCDE

Fiscalité verte

L’un des domaines dans lesquels les gouvernements ont cherché à augmenter leurs revenus sont les taxes écologiques. Et ce, pour de bonnes raisons. Les taxes peuvent fournir une incitation claire à réduire les dégâts environnementaux.

Mais, alors que le nombre de taxes environnementales a augmenté au cours des dernières années, les revenus tirés de ces taxes ont légèrement baissé par rapport au PIB. Cette baisse des revenus reflète partiellement le déclin de la demande de carburant suite aux récents prix élevés du pétrole, entre autres facteurs, ce qui à son tour a conduit à une réduction de l’ensemble des revenus provenant des impôts sur les produits énergétiques.

Les taxes carbone existent depuis plusieurs années dans quelques pays, dont la Suède. Plus récemment, des pays comme le Canada, l’Islande, l’Irlande et le Japon ont décidé de mettre en place différentes formes de taxes carbone, souvent dans le cadre de leurs mesures d’assainissement budgétaire. Il reste toutefois une marge importante pour élargir l’utilisation des taxes vertes dans les pays de l’OCDE.

Travaux de l’OCDE sur les taxes environnementales : www.oecd.org/env/taxes-fr

© L' Annuel de l'OCDE 2011




Actualités
Restez connectés
Courriel gratuit

RSS

©L'Observateur de l'OCDE 2013. Tous droits réservés. Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres. Les demandes de reproduction ou de traduction totales ou partielles des articles de l’Observateur de l’OCDE doivent être adressées au chef des éditions de l’OCDE : 2 rue André-Pascal, 75775 Paris, cedex 16, France ; ou par courriel, à observer@oecd.org

Webmaster