Freiner les excès

Vers une consommation durable des ménages? Tendances et politiques dans les pays de l’OCDE
Depuis trois décennies, la contribution des ménages à la pollution de l’air et de l’eau, à la production de déchets et au changement climatique n’a fait que s’amplifier; et selon ce rapport de l’OCDE, cette tendance est appelée à s’aggraver dans les 20 prochaines années, si rien n’est fait.
Quelques données suffisent pour illustrer l’ampleur du problème. Malgré les gains d’efficacité réalisés, la consommation d’énergie a augmenté de 36% dans les pays de l’OCDE entre 1973 et 1998, et elle devrait s’accroître encore de 35% d’ici 2020. Dans le même temps, la production de déchets municipaux progressera d’après les prévisions de 43%, passant de 540 à 700 millions de tonnes par an. Enfin, si les innovations technologiques ont permis une baisse de l’intensité en énergie et en matières de nombreux biens de consommation, elles ont cependant été supplantées par la surabondance croissante de biens et services consommés avant d’être mis au rebut.Comment les gouvernements peuvent-ils inverser ces tendances, et aider les ménages à s’orienter vers des modes de vie moins polluants et impliquant une utilisation moindre de matières? Il s’agit là d’une condition sine qua non pour parvenir à un développement durable. La fiscalité peut constituer une réponse, mais les ménages payent déjà beaucoup de taxes liées à l’environnement lors de l’achat ou l’utilisation de véhicules automobiles ou de carburants.Les pouvoirs publics peuvent-ils agir sur les goûts et les préférences des consommateurs, ou pousser ceux-ci à évoluer vers des pratiques plus viables par des instruments économiques ou des campagnes de communication?Ce rapport préconise l’amélioration des normes réglementaires et l’intégration des politiques dans des domaines comme l’aménagement du territoire, l’investissement dans l’infrastructure et la politique macro-économique. Ralentir la spirale interactive de la consommation et de la production ne sera pas l’affaire des seuls consommateurs – les pouvoirs publics et les entreprises devront y collaborer si l’on veut réellement mettre un frein aux excès néfastes de notre culture de consommation.© L’Observateur de l’OCDE, Nº233, Août 2002


Données économiques

PIB +0.5% T2 2019
Échanges exp -1.9% ; imp -0.9% T2 2019
Inflation annuelle 1.6% septembre 2019
Chômage 5.1% août 2019
Mise à jour: 6 novembre 2019

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019