De meilleurs bus pour changer la ville

À l’horizon 2020, plus de la moitié de la demande mondiale de pétrole sera imputable aux transports, qui produiront près du quart des émissions mondiales de CO2 liées à l’énergie. Selon les prévisions présentées dans Bus Systems for the Future, Achieving Sustainable Transport Worldwide (Réseaux d’autobus d’avenir: des transports durables dans le monde entier) de l’Agence internationale de l’énergie, organisation soeur de l’OCDE, les pays en développement devraient connaître un taux de croissance de la consommation de pétrole pour les transports trois fois supérieur à celui des pays de l’OCDE, même si ces derniers continueront de rejeter la plus grosse part des émissions mondiales. La croissance démographique, la hausse des taux de motorisation, confrontent les villes du monde entier à d’énormes problèmes de transport, provoquant embouteillages, étalement urbain, forte consommation de produits pétroliers et pollution atmosphérique constante. Les auteurs affirment que des réseaux d’autobus urbains mieux conçus, mettant à profit de nouvelles méthodes de conception de systèmes et les technologies contemporaines, permettraient d’économiser du pétrole et de favoriser une plus grande efficacité des transports urbains.
Les villes où les réseaux d’autobus sont bien organisés, comparées à celles où l’usage de la voiture particulière prédomine, sont beaucoup moins encombrées, affichent moins d’émissions de polluants et de CO2 et offrent une meilleure mobilité aux résidents. Faire prendre l’autobus aux gens est un défi. Les mesures prises pour dissuader les automobilistes, comme les taxes pénalisantes ou la hausse des redevances de stationnement, ont porté leurs fruits, mais les transports publics doivent présenter des atouts valables pour sortir les automobilistes de leur voiture. Des couloirs réservés aux autobus ont déjà été adoptés avec succès dans des villes comme Londres et Sydney. Bien entendu, cela implique des coûts, notamment de surveillance policière; mais cela accorde aussi une plus grande mobilité. En y ajoutant des services d’information du voyageur sur l’heure d’arrivée de l’autobus suivant, des systèmes billettiques à carte à puce pour faciliter les correspondances entre lignes de bus et réseau de métro, les autobus peuvent devenir plus attrayants.Il ne sera pas simple de faire progresser les choses. Mais ce rapport met en évidence qu’il ne serait purement et simplement pas viable de ne pas investir dans les transports publics. © L’Observateur de l’OCDE, Nº233, Août 2002


Données économiques

PIB +0.5% T2 2019
Échanges exp -1.9% ; imp -0.9% T2 2019
Inflation annuelle 1.6% septembre 2019
Chômage 5.1% août 2019
Mise à jour: 6 novembre 2019

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019