Vers un soutien plus vert?

Globalement, le soutien accordé à l’agriculture par les pays de l’OCDE a légèrement reculé en 2001, ce qui pourrait contribuer à diminuer les contraintes sur l’environnement, mais les progrès de la réforme des politiques agricoles ont généralement été lents, inégaux et insuffisants. Telles sont les conclusions du dernier rapport Politiques agricoles des pays de l’OCDE: Suivi et évaluation 2002.
Plusieurs pays se sont attaqués aux problèmes d’environnement en 2001 en instaurant de nouvelles mesures, fixant des objectifs environnementaux et visant à réduire la pollution ou à encourager l’adoption de modes de production agricole plus durables. L’Australie et l’Union européenne ont annoncé des mesures en faveur de la conservation de la biodiversité, tandis que le Danemark, la France et les Pays-Bas ont mis en place des mesures de réduction des niveaux de pesticides. De leur côté, la Norvège, la République tchèque et la Suisse ont augmenté leurs dépenses en faveur de l’agriculture biologique. Pour la majeure partie d’entre elles, les dépenses à finalité environnementale correspondent à des paiements versés aux agriculteurs en contrepartie de l’adoption de méthodes de production permettant d’atténuer les atteintes à l’environnement, ou les rémunérant pour la fourniture de services environnementaux. Ces paiements ont vu leur part dans le soutien total passer de 1% durant la période 1986-1988 à 3% pendant la période 1999-2001.Le soutien accordé aux producteurs agricoles dans l’ensemble des pays membres de l’OCDE s’est néanmoins élevé en 2001 à 31% des recettes agricoles totales, contre 32% en 2000 et 38% durant la période 1986-88. Les trois-quarts des aides versées faussent la production et les échanges, et les prix perçus par les agriculteurs en 2001 continuent d’être supérieurs de 31% en moyenne aux prix mondiaux, avec pour conséquence de couper les producteurs de nombreux pays des réalités du marché. En 2001, le soutien total à l’agriculture s’est établi à US$311 milliards, soit 1,3% du PIB contre 2,3% au cours de la période 1986-88. Des différences significatives demeurent toutefois entre pays et entre produits.


Données économiques

PIB +0.5% T2 2019
Échanges exp -1.9% ; imp -0.9% T2 2019
Inflation annuelle 1.6% septembre 2019
Chômage 5.1% août 2019
Mise à jour: 6 novembre 2019

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019