Selon vous, quelles initiatives faut-il privilégier pour promouvoir l’intégration régionale en Afrique et quelles mesures de coopération internationale faut-il encourager ?

©Charlotte Moreau

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, le « triple bilan comptable » permet aux entreprises de présenter, outre leurs traditionnels résultats financiers, les pertes et profits que leurs activités engendrent pour la société et la planète. En effet, leurs actionnaires et clients tiennent de plus en plus à ce qu’elles ne polluent pas et adoptent des pratiques responsables, au point que cela influe parfois sur leur cours en bourse.

Rights reserved

Les petites et moyennes entreprises (PME) jouent un rôle majeur, crucial dans bien des cas, dans nos économies et dans nos sociétés. Dans les pays de l’OCDE, 99 % environ des entreprises sont des PME. Principales pourvoyeuses d’emplois, elles concentrent environ 60 % de l’emploi dans le secteur manufacturier et 75 % dans celui des services, et sont à l’origine, en moyenne, de 50 à 60 % de la création de valeur ajoutée. Dans les économies émergentes, elles représentent jusqu’à 45 % de l’emploi total et 33 % du PIB.

©Shutterstock

Sveikiname Lietuvą : Bienvenue à l’OCDE, Lituanie ! Le pays balte est devenu le 36e membre de l’Organisation le 5 juillet 2018, soit la veille de la fête nationale qui commémore le couronnement du premier roi de Lituanie, Mindaugas, en 1253. La Lituanie est la troisième république balte à rejoindre l’OCDE, après l’Estonie (2010) et la Lettonie (2016). Également membre de l’UE, de l’OTAN et de plusieurs autres organisations multilatérales, la Lituanie compte 3,1 millions d’habitants, a pour monnaie l’euro et affiche l’une des croissances économiques les plus fortes de la zone OCDE : son PIB a progressé de 3,8 % en 2017, soit un niveau supérieur à la moyenne de la zone OCDE, à 2,6 %.

Après une période prolongée de croissance relativement forte, les pays d’Eurasie ont subi récemment une série de puissants chocs économiques externes*. La baisse des cours mondiaux des produits de base, la récession en Russie, la croissance modérée en Chine et les perspectives économiques dégradées dans de nombreuses économies d’Europe de l’Ouest ont toutes durement touché l’Eurasie. Le PIB global de la région a reculé en 2015 pour la deuxième fois seulement en deux décennies (la première remontant à 2009), et la croissance a été faible en 2016, selon les estimations du Fonds monétaire international, avec des accélérations enregistrées dans quelques pays, compensées par les fléchissements observés ailleurs. La reprise semble s’être poursuivie en 2017, mais elle est inégale et modeste au mieux, et le taux de croissance est nettement inférieur à ceux atteints au cours des années 2000.

©BIS/betterphoto

L’heure de la résurrection?

Les anciens modes de pensée ne ressusciteront pas des économies développées plombées par les séquelles de la crise et confrontées à des défis majeurs tels que le fléchissement de l’offre de maind’oeuvre et de l’innovation. La croissance seule ne suffira pas : elle doit en outre être stable, inclusive et verte. Si la nécessité de déployer des réformes structurelles n’a jamais été aussi forte, celles-ci exigeront des arbitrages difficiles. Les responsables politiques des pays de l’OCDE, et l’OCDE elle-même, doivent donc relever de redoutables défis.

Lire la suite

©DR

Les ingrédients de la confiance

Les erreurs à l’origine de la crise économique mondiale ont‑elles été corrigées ? Sharan Burrow expose sa vision des stratégies à déployer pour rétablir la confiance dans les pays qui souffrent encore de cette crise.

Lire la suite

Trouver l’équilibre

Pratiquer l’austérité pour restaurer les finances publiques peut ajouter aux difficultés d’économies déjà malmenées, entraîner des suppressions d’emplois et accroître la détresse sociale. Il existe pourtant des moyens de remettre de l’ordre dans les finances tout en encourageant la croissance et en réduisant les inégalités de revenus.

Lire la suite

©Guri Dahl/Scanpix–Office of the Prime Minister

Répondre aux défis

Comment renforcer l’emploi et la cohésion sociale ? Le Premier ministre norvégien estime que des actions urgentes sont nécessaires pour éviter l’exclusion du marché du travail de toute une génération de jeunes. Il faut également s’attaquer à la question de la répartition des revenus...

Lire la suite

©Mario Tama/Getty Images/AFP

Donner leur chance aux jeunes

Les jeunes sont exclus de la vie économique à cause du chômage et des obstacles à la création d’entreprise. Libérer l’énergie, l’esprit d’entreprise et le génie technologique des jeunes n’est pas qu’un impératif moral, c’est une nécessité économique.

Lire la suite

©Vanderlei Almeida / AFP

La croissance ne suffit pas

Les leaders syndicaux au Brésil affirment depuis longtemps que la croissance économique ne doit pas être une fin en soi. Selon eux, l’important n’est pas tant la taille du « gâteau » économique, mais la manière dont il est partagé. Depuis quelques années, les appels à la justice sociale ont de plus en plus influencé les politiques publiques, donnant lieu à une véritable « révolution » de l’économie au Brésil.

Lire la suite

L’humain avant tout : emploi, égalité et confiance

Plus de cinq ans après le début d’une crise économique baptisée successivement crise des subprimes, crise financière, puis grande récession, aucune expression ne reflète la conséquence principale de ces bouleversements économiques : la souffrance des gens.

Les dégâts causés par la crise seront très difficiles à réparer. La plupart des gouvernements doivent se concentrer sur la restauration des finances publiques, tout en relançant la croissance et l’emploi. Pour y parvenir, les responsables politiques doivent engager un programme de réformes structurelles et investir dans de nouvelles sources de croissance, comme l’innovation, les compétences, les actifs intellectuels et la croissance verte. Les dirigeants doivent faire clairement comprendre que les individus, qui sont les vraies victimes de la crise, sont au cœur de leur action.

Lire la suite

©Charlotte Moreau

Homo economicus, un guide incertain

En tant qu’humains, nous sommes en conflit intérieur permanent entre désir de gratification immédiate et gestion prudente de nos vies. Ce conflit s’exprime aussi au niveau sociétal. Comment faire en sorte que l’homo economicus en nous prenne les meilleures décisions possibles au plan personnel comme au plan économique?

Lire la suite

REUTERS/Handout

Grâce à sa croissance économique, le Brésil a connu des bouleversements considérables pendant la dernière décennie. Les inégalités sociales ont régressé et le revenu est aujourd’hui plus équitablement réparti. Ces modifications concrètes se traduisent par un regain de confiance de la population brésilienne. La demande est plus forte et les priorités ont changé, ce qui a conduit à des modifications au sein du gouvernement ainsi que dans le secteur privé.

L’économie mondiale est entreé dans le rouge à la suite de l’effondrement de Lehman Brothers en septembre 2008, et il apparaît de plus en plus clairement aujourd’hui que la crise est entrée dans une deuxième phase. Nous sommes maintenant confrontés à une faible croissance conjuguée à des difficultés dans le secteur financier, alors que les pouvoirs publics arrivent à court de solutions économiques. 

OCDE/Hervé Cortinat

Voici les conclusions adoptées lors de la Réunion du Conseil au niveau des ministres, le 24 mai 2012. Le Résumé de la présidence et d’autres informations sur la réunion sont disponibles sur www.oecd.org/rcm

Les conséquences économiques de la crise ont opportunément déclenché une réévaluation des pratiques de dépenses publiques et de recouvrement des recettes publiques de part et d’autre de l’Atlantique. Pendant que des supercommissions du Congrès américain et des délégations de l’UE élaborent des plans pour payer la facture d’une dette colossale, divers groupes de la société civile, le mouvement Occupy, mais aussi le simple bon sens, ont légitimement attiré l’attention sur certaines échappatoires fiscales et pratiques d’entreprises qui coûtent des milliards de dollars aux finances publiques.

©OCDE

Il y a un an, à la réunion 2010 du Conseil de l’OCDE au niveau des Ministres, Israël a été formellement invité à devenir membre de l’OCDE, au terme de trois ans de négociations d’adhésion. Peu après, en septembre 2010, Israël est officiellement devenu le 33e pays membre de l’organisation. L’Observateur de l’OCDE a recueilli le point de vue du ministre israélien des Finances, Yuval Steinitz, sur les défis économiques de son pays. 

©Gary Hershorn/Reuters

Les grands événements sportifs peuvent à la fois stimuler l’économie et la société. C’est ce qu’ont fait les Jeux olympiques d’hiver de Vancouver, en 2010, qui ont été largement applaudis malgré d’importantes difficultés au départ. Pourquoi un tel succès, et quelles leçons en ont tiré les organisateurs ? Réponses de John Furlong, président du comité d’organisation des Jeux de 2010.

©Gouvernement du Canada

L’Observateur de l’OCDE : Au moment où le monde sort d’une crise prolongée, comment caractériseriez-vous l’état actuel de l’économie canadienne ?

REUTERS/Kacper Pempel

En 2008, l’économiste chinois Justin Yifu Lin est devenu le premier Économiste en chef de la Banque mondiale issu d’un pays en développement. M. Lin y est l’inventeur du concept de « nouvelle économie structurelle », qui vise à trouver un juste équilibre entre le rôle du marché et celui de l’État dans les économies des pays en développement. Avant la Conférence annuelle de la Banque sur l’économie du développement (ABCDE), qui s’est tenue cette année à l’OCDE, M. Lin a accordé un entretien à Brian Keeley.*

©Mark Blinch/Reuters

Les « droits de tirage spéciaux », une quasi-monnaie méconnue, sont une ressource importante pour les pays en développement, et la possibilité d’en faire une monnaie de réserve internationale est aujourd’hui envisagée.

©REUTERS/Mark Wessels

Avant la récession mondiale, la plupart des pays africains connaissaient enfin une forte expansion. Un rebond est-il possible ?

Cliquer pour agrandir. ©StiK pour l'Observateur de l'OCDE.

L’Observateur de l’OCDE n° 252/253, novembre 2005

Cliquer pour agrandir. ©StiK pour l'Observateur de l'OCDE.

L'Observateur de l'OCDE n°245, novembre 2004

Données économiques

PIB +0.5% T2 2019
Échanges exp -1.9% ; imp -0.9% T2 2019
Inflation annuelle 1.6% septembre 2019
Chômage 5.1% août 2019
Mise à jour: 6 novembre 2019

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019