Cliquer pour agrandir

Pour la première fois depuis plusieurs décennies, les dépenses de santé n’ont pas augmenté en termes réels dans les pays de l’OCDE, selon Éco-santé 2012 de l’OCDE. En 2010, la croissance de ces dépenses a enregistré un ralentissement, voire est devenue négative dans la quasi-totalité des pays de l’OCDE. 

Cliquer pour agrandir

Les économies émergentes ont fait récemment des progrès appréciables dans le domaine de la couverture maladie. Cependant, la part des versements directs des ménages dans le total des dépenses de santé y demeure beaucoup plus importante que dans la plupart des pays avancés.

©Patrick Love

Le sept milliardième enfant de la planète est né aujourd’hui, ou il y a deux ans, ou naîtra peut-être dans deux ans. Les démographes ne peuvent dire précisément quand ce nombre fatidique sera atteint, alors Halloween 2011 fait aussi bien l’affaire. Or, de parole d’experts, il n’y aurait jamais eu pire époque pour être un enfant. Tous autant que nous sommes, nous enjolivons notre enfance. Le constat vaut pour toutes les périodes et, quelle que soit la vôtre, l’âge d’or se situe toujours une génération avant.

En 1950, moins de 1 % de la population mondiale avait plus de 80 ans. D’ici à 2050, cette proportion devrait approcher 10 % dans l’ensemble des pays de l’OCDE. Or, si notre espérance de vie augmente, la plupart d’entre nous ne sommes pas autonomes passé un certain âge.

La charge croissante des dépenses de santé sur les budgets publics ne date pas d’aujourd’hui. Au cours des 15 années avant le début de la crise financière, les dépenses de santé par habitant ont augmenté de plus de 4 % par an en termes réels dans la zone OCDE – beaucoup plus rapidement que les revenus réels.

Torgeir Haugaar, Norwegian Defence Media Centre

Au lendemain de la crise financière, les gouvernements doivent à la fois répondre aux pressions à court terme qui s’exercent sur les budgets de la santé et remplir leurs obligations à long terme, afin de fournir au public des services de santé de plus en plus performants. Trouver le juste équilibre entre ces deux exigencies n’est pas chose facile.

Cliquer pour agrandir.

Les dépenses de santé s’accroissent alors même que les budgets publics sont de plus en plus resserrés. Une marge importante existe pour dépenser mieux.

Dépenses de santé en hausse ; Dépêches ; Verbatim ; Benvenuto ! ; Économie ; Spéculation alimentaire ? ; Flexibilité chinoise bienvenue ; Échanges sans frontières ; Best of...

Cliquer pour agrandir.

Des millions de gens à travers le monde souffrent de malnutrition, et certains connaissent la famine. Dans les pays développés, au contraire, l’abondance alimentaire peut engendrer de graves problèmes de nutrition et de santé. Malgré les efforts pour résoudre ces problèmes, les habitudes occidentales commencent à se diffuser.

L’usage des technologies de l’information et des communications est moins courant dans la santé que dans beaucoup d’autres secteurs, malgré ses avantages, notamment en matière de coûts. Les responsables politiques peuvent aider à combler ce retard.

En 2007, les États-Unis ont consacré 16 % de leur PIB aux dépenses de santé. Cette part, de loin la plus élevée des pays de l’OCDE, est supérieure de plus de sept points de pourcentage à la moyenne de l’OCDE (8,9 %). Même la France, la Suisse et l’Allemagne, pays qui consacrent la plus forte proportion du PIB à la santé après les États-Unis, connaissent un écart de plus de cinq points de pourcentage avec ceux-ci : respectivement 11 %, 10,8 % et 10,4 %.

Données économiques

PIB +0,2% T4 2019
Échanges exp -0,1% ; imp -1,3% T4 2019
Inflation annuelle 2,3% janvier 2020
Chômage 5,1% janvier 2020
Mise à jour: 11 mars 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019