©Ricardo Gomez Angel/Unsplash

Avec Il faut achever l’euro : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’euro (sans oser le demander), Jean Quatremer nous emmène sur les traces de l’histoire chahutée de l’euro. Journaliste spécialiste des questions européennes et auteur de plusieurs ouvrages et reportages, Quatremer dresse un portrait vivant de l’euro, de sa gestation à son inachèvement actuel en passant par sa douloureuse naissance. Avec verve et lucidité, il nous montre ce qui se joue, pour nous tous, à travers cette monnaie européenne.

Dans l’Amérique du Nord des années 1600, les pionniers ruinés par une mauvaise récolte partaient souvent pour de nouvelles terres. Mais, pour faire des économies, ils brûlaient leur maison et récupéraient les clous afin de les réutiliser. Cela nous évoque une image de bouillonnement, d’ingéniosité et de mouvement, qui a contribué à forger un mythe que beaucoup d’Américains chérissent encore. 

Jules Renard, auteur français, écrivait en 1907 : « Les hommes naissent égaux. Dès le lendemain, ils ne le sont plus. » Pourquoi ? Parce qu’au bas et au sommet de l’échelle de distribution des revenus persistent un plancher et un plafond « collants ». Aujourd’hui, il faut en moyenne quatre à cinq générations pour que les enfants appartenant aux 10 % les plus pauvres de la population se hissent au niveau de revenu moyen. En parallèle, dans des pays comme l’Allemagne ou les États-Unis, 50 % environ des enfants issus de familles aisées seront eux aussi riches.

©Charlotte Moreau

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, le « triple bilan comptable » permet aux entreprises de présenter, outre leurs traditionnels résultats financiers, les pertes et profits que leurs activités engendrent pour la société et la planète. En effet, leurs actionnaires et clients tiennent de plus en plus à ce qu’elles ne polluent pas et adoptent des pratiques responsables, au point que cela influe parfois sur leur cours en bourse.

Cliquez pour agrandir

La Corée affiche l’un des taux de chômage les plus bas au monde. C’est également l’un des pays développés qui consacre le moins d’argent aux programmes d’assurance chômage. À première vue, c’est logique. S’il n’y a pas de chômage, pourquoi payer d’onéreuses prestations chômage ?

Rights reserved

Les petites et moyennes entreprises (PME) jouent un rôle majeur, crucial dans bien des cas, dans nos économies et dans nos sociétés. Dans les pays de l’OCDE, 99 % environ des entreprises sont des PME. Principales pourvoyeuses d’emplois, elles concentrent environ 60 % de l’emploi dans le secteur manufacturier et 75 % dans celui des services, et sont à l’origine, en moyenne, de 50 à 60 % de la création de valeur ajoutée. Dans les économies émergentes, elles représentent jusqu’à 45 % de l’emploi total et 33 % du PIB.

Le quartier de Buiksloterham, à Amsterdam ©City of Amsterdam

Buiksloterham est un ancien quartier industriel portuaire situé dans la partie nord d’Amsterdam. Le producteur de pétrole et de gaz Shell y était implanté, tout comme une usine de fabrication d’avions, un chantier naval et d’autres entreprises manufacturières. Mais ces entreprises ont déménagé, laissant derrière elles une friche aux sols contaminés. Les urbanistes d’Amsterdam ont suivi une approche novatrice : ils ont ouvert le quartier aux projets temporaires, avec des critères d’aménagement du site qui privilégient les structures sans fondations (en raison des problèmes de pollution du sol) et la remise en état des lieux. 

©London News Pictures/ZUMA/REA

Il y a plusieurs années, lors d’une rencontre informelle, l’un de mes collègues demanda à une dirigeante d’une grande société de construction de tracteurs pourquoi elle attachait une telle importance à une norme d’essai particulière de l’OCDE. Sa réponse fusa : « Il suffit que nos tracteurs soient estampillés aux normes de l’OCDE pour qu’ils passent en douane plus rapidement et nous fassent ainsi gagner du temps et de l’argent. »

©Shutterstock

Sveikiname Lietuvą : Bienvenue à l’OCDE, Lituanie ! Le pays balte est devenu le 36e membre de l’Organisation le 5 juillet 2018, soit la veille de la fête nationale qui commémore le couronnement du premier roi de Lituanie, Mindaugas, en 1253. La Lituanie est la troisième république balte à rejoindre l’OCDE, après l’Estonie (2010) et la Lettonie (2016). Également membre de l’UE, de l’OTAN et de plusieurs autres organisations multilatérales, la Lituanie compte 3,1 millions d’habitants, a pour monnaie l’euro et affiche l’une des croissances économiques les plus fortes de la zone OCDE : son PIB a progressé de 3,8 % en 2017, soit un niveau supérieur à la moyenne de la zone OCDE, à 2,6 %.

©Grigory Dukor/REUTERS

La Coupe du monde 2018 a démarré en Russie, et le monde entier est maintenant rivé à son poste de radio, de télévision, ou à son ordinateur pour vivre chaque arrêt, chaque but, chaque victoire et chaque défaite. Si l’excitation est à son comble, certains pensent déjà à l’avenir, à 2022 et au-delà. L’organisation et l’accueil d’un événement tel que la Coupe du monde est une entreprise colossale, comme le savent bien la FIFA, instance dirigeante du football mondial, l’OCDE, et jusqu’aux électeurs du canton suisse du Valais.

La profonde récession de 2007-2008 a durement frappé les jeunes, et plus brutalement encore les jeunes nés à l’étranger. Dans les pays de l’OCDE, 13,9 % des autochtones de 15 à 29 ans n’étaient ni en emploi, ni en études, ni en formation (Not in Education, Employment or Training ou NEET) en 2015, contre 21,5 % des allochtones de la même classe d’âge. 

©Shutterstock

L’appel à la générosité du public est en quelque sorte devenu un filon pour le financement des petites et moyennes entreprises (PME). Face au déclin des prêts bancaires, les très petites entreprises se tournent vers d’autres sources. Grâce à internet, elles peuvent désormais solliciter des fonds non plus seulement auprès des banques ou des investisseurs professionnels, mais quasiment auprès de quiconque dispose d’une connexion à internet. La démarche peut revêtir diverses formes. 

Les effets de la réforme du marché des télécommunications et de l’audiovisuel lancée en 2013 peuvent être résumés en une formule simple : prix en baisse, recettes en hausse. Hormis l’indice des prix de la télévision payante, qui a progressé de 5 %, les frais d’itinérance et le coût des appels téléphoniques nationaux et internationaux ont chuté, et les Mexicains bénéficient aujourd’hui de services mobiles parmi les moins onéreux de la zone OCDE.

L’économie argentine a survécu à plusieurs crises, alternant des épisodes de récession et de forte croissance. Le pays et sa population doivent être mieux armés et plus résilients aux chocs. Il est encourageant de voir que des réformes audacieuses ont permis de reprendre la main sur cette économie turbulente.

Le Forum de l’OCDE coïncide cette année avec le 20e anniversaire de la Déclaration de Beijing, qui marque une étape importante en faveur de l’égalité entre hommes et femmes dans le monde. De nombreux progrès ont été accomplis depuis 1995, mais il reste malheureusement beaucoup à faire pour réduire les discriminations et accroître la participation économique et sociale des femmes.

Un rôle de composition : l’actrice Judy Davis dans le film tiré de Ma brillante carrière en 1979 AFP/Kobal/The Picture Desk

L’une des priorités du G20 consiste à accroître le taux d’emploi des femmes. L’OCDE, l’OIT et d’autres organisations ont recensé plusieurs moyens pour surmonter les obstacles liés aux inégalités entre hommes et femmes.

©David Rooney

Dans tous les pays, il est difficile de concilier activité professionnelle et vie de famille, mais cela est d’autant plus vrai au Japon. Encore plus qu’ailleurs dans l’OCDE, les Japonais et les Japonaises doivent choisir entre famille et travail. Les hommes choisissent le travail, les femmes moins, mais dans l’ensemble, les naissances sont rares et l’emploi des femmes est trop faible. Ces défaillances sont de plus en plus importantes et doivent être redressées.

©Michael Dean/L'Observateur de l'OCDE

La transformation de la Corée, l’un des pays les plus pauvres du monde au début des années 1960 et aujourd’hui 11e économie mondiale et 6e exportateur, n’a pas d’équivalent.

©Thomas Peter/Reuters

Depuis les années 1970, la croissance économique coréenne a été largement insufflée par de grandes entreprises telles que Samsung, Hyundai et LG. Ces chaebols ont connu une réussite remarquable, mais ont dominé l’économie sans guère laisser de place à l’essor des petites et moyennes entreprises (PME).

©Serprix

Ces dernières années ont vu la montée en flèche des transactions numériques, notamment sur les plateformes collaboratives où consommateurs et producteurs se côtoient, voire se confondent. Ce phénomène est venu compliquer la mesure du PIB et d’aucuns se demandent s’il n’est pas à l’origine du ralentissement observé de la croissance de la productivité.

©Charlotte Moreau

L’île de Jeju se situe dans le détroit de Corée. Souvent décrite comme « l’Hawaï de Corée », elle est également le joyau tropical de la stratégie d’économie verte du pays.

©serprix.com

Il fut un temps où le cachet était l’apanage d’individus aux cheveux longs, qui ne quittaient pas leur lit avant midi et se produisaient dans les bars jusqu’au petit jour. Aujourd’hui, il semble que tout le monde – chauffeurs, concepteurs de logiciels, agents d’entretien – coure le cachet. Adieu l’emploi à temps plein, à nous la liberté et la flexibilité. Quoique…

©Randstad

« Nous sommes les enfants d’une ère technologique. Nous avons rationalisé l’exécution de la plupart de nos tâches quotidiennes. Le tirage papier n’est plus l’unique mode de reproduction des livres. Leur lecture, néanmoins, n’a pas changé. » Lawrence Clark Powell

©Droits réservés

L’année 2016 marque le 20e anniversaire de l’adhésion de la Corée à l’OCDE. Au cours de cette période, le pays a continué de se développer, en termes quantitatifs aussi bien que qualitatifs, avec des résultats remarquables correspondant à ce qui est attendu d’un pays membre. La croissance de la Corée est l’une des plus impressionnantes des pays de l’OCDE, et son poids économique a triplé depuis son adhésion. Aujourd’hui, le pays se classe fièrement au 8e rang des pays de l’OCDE en termes économiques.

Cliquer pour agrandir

Depuis la crise, la croissance de la productivité des économies de l’OCDE ralentit. Entre 2007 et 2013, la productivité du travail a augmenté de 3,7 % dans l’ensemble de l’OCDE, voire a baissé dans certains pays comme les Pays-Bas et le Royaume-Uni (voir graphique). Une étude de la Banque de France, mentionnée dans ce magazine en 2014, évoquait un « ralentissement impressionnant » de la croissance de la productivité des pays développés depuis le début des années 2000, et retraçait ses fluctuations aux États-Unis, dans la zone euro, au Japon et au Royaume-Uni de 1890 à 2012.

Les plus hauts revenus sont aujourd’hui le plus souvent des dirigeants salariés ou des fondateurs d’entreprise, comme Mark Zuckerberg, créateur de Facebook ©Justin Sullivan/Getty Images/AFP

Dans une grande partie des pays de l’OCDE, les dernières décennies ont été marquées par une hausse parfois considérable de la part du revenu national détenue par les 1 % les plus riches.

©André Faber

La politique monétaire des banques centrales fragiliserait-elle l’économie ? Un nouvel examen s’impose pour éviter des conséquences désastreuses.

Illustration de la Boston Tea Party ©W.D. Cooper

L’ innovation en politique a une histoire longue et mouvementée. La mondialisation et la bataille qui oppose ses partisans et ses adversaires ne font pas exception, comme en témoignent les événements de la fin du XVIII e siècle.

Cliquer pour agrandir

Les  économies avancées restent engluées dans la crise. Les revenus progressent très lentement, surtout dans la moitié inférieure de la distribution. Deux tendances mondiales, le ralentissement de la productivité et le creusement des inégalités, reflètent l’état de l’action publique, et soulignent les défis auxquels sont confrontés les décideurs pour infléchir les perspectives offertes à leurs citoyens et à l’économie mondiale.

Lors de ma présentation de l’Étude économique 2011 de l’Irlande par l’OCDE, l’économie irlandaise connaissait les affres d’une profonde récession. Depuis deux ans, les perspectives se sont éclaircies. Je suis ravi aujourd’hui de voir à quel point et à quelle cadence le pays a su rebondir.

Données économiques

PIB +0.6% T1 2019
Échanges exp +0.4% ; imp -1.2% T1 2019
Inflation annuelle 2.3% mar 2019
Chômage 5.3% mar 2019
Mise à jour: 28 mai 2019

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Regarder la conférence de presse finale de la réunion ministérielle de l'OCDE 2018.
  • Coopération internationale, croissance inclusive et transformation digitale sont les thèmes clés du Forum de l’OCDE, les 29 et 30 mai, sous la bannière « Ce qui nous rapproche ». La Réunion du Conseil au niveau des Ministres se tiendra les 30 et 31 mai : présidée cette année par la France, elle explorera notamment la question du multilatéralisme.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019