Les données massives contre la démence

Le terme générique « démence » désigne l’ensemble des troubles cérébraux chroniques entraînant lésions cérébrales et dégradation de la mémoire, des capacités fonctionnelles et des relations sociales. La maladie d’Alzheimer, qui est mortelle et constitue la forme de démence la plus répandue, représente 60 à 80 % des cas, selon une étude de 2009 menée par l’organisation non gouvernementale Alzheimer Europe.

Partout, le poids de la démence sur les personnes et les systèmes de santé s’alourdit à mesure que l’espérance de vie s’allonge : la démence concerne environ 50 millions de personnes dans le monde et pourrait en toucher 115 millions d’ici à 2050. Elle est en passe de devenir une charge financière considérable, d’autant qu’on ne lui connaît pas de remède. Son coût mondial était estimé à 604 milliards USD en 2010, soit environ l’équivalent du PIB de la Suisse.

Cependant, à en croire Dementia Research and Care: Can Big Data help?, les données massives pourraient changer la donne. L’idée consiste à collecter et à analyser le plus de données possibles sur les patients potentiels avant l’apparition des symptômes : des données biologiques et médicales, réunies grâce aux dossiers médicaux électroniques, mais aussi des données démographiques, collectées sous forme numérique. Les téléphones portables, cartes de crédit et même l’utilisation des réseaux sociaux peuvent servir à rassembler des informations sur le mode de vie des individus, leurs habitudes alimentaires ou éventuel tabagisme, par exemple.

La démence est un enjeu mondial qui a fait l’objet d’un sommet du G8 à Londres en 2013. À l’évidence, un meilleur partage des données à l’échelle internationale permettrait de mieux y faire face. Les États pourraient partager leurs meilleures pratiques, comme les plans nationaux relatifs à la démence de l’Australie, des États-Unis et de la Suisse. Le rapport précise que les États souhaitant partager des informations sur la santé sont soucieux de protéger la vie privée des personnes.

Anderson, G. et J. Oderkirk (éd.) (2015), Dementia Research and Care: Can Big Data Help?, Éditions OCDE, Paris.

« Un tueur des temps modernes », L’Observateur de l’OCDE n° 297, T4 2013 

OCDE (2015), Adressing Dementia : The OECD Response, Éditions OCDE, Paris. 

©L'Observateur de l'OCDE n°302, Avril 2015

Pour aller plus loin:

Travaux de l'OCDE sur la santé




Données économiques

PIB +0.6% T2 2018
Échanges exp +2.7% ; imp +3.0% T4 2017
Inflation annuelle 2,9% août 2018
Chômage 5.3% août 2018
Mise à jour: 10 oct 2018

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Regarder la conférence de presse finale de la réunion ministérielle de l'OCDE 2018.
  • Coopération internationale, croissance inclusive et transformation digitale sont les thèmes clés du Forum de l’OCDE, les 29 et 30 mai, sous la bannière « Ce qui nous rapproche ». La Réunion du Conseil au niveau des Ministres se tiendra les 30 et 31 mai : présidée cette année par la France, elle explorera notamment la question du multilatéralisme.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2018