Aider les élèves en difficulté

Plus d’un quart des élèves de 15 ans des pays de l’OCDE n’atteint pas le niveau de compétence de base en mathématiques, compréhension de l’écrit et sciences. Dans d’autres pays, cette proportion est souvent bien plus importante. Ces piètres résultats scolaires ont de graves conséquences pour les individus : les élèves faibles sont en général moins motivés et confiants, et sont exposés au risque d’absentéisme. À long terme, cela les pénalise et compromet l’avenir économique et social du pays.

Une publication de l’OCDE sur les élèves en difficulté (Low-Performing Students : Why they Fall Behind and How To Help Them) analyse le milieu familial, le parcours scolaire et les attitudes à l’égard de l’école. Un élève est considéré faible lorsqu’il ne parvient pas à atteindre le niveau 2 à l’enquête mondiale PISA de l’OCDE réalisée auprès des jeunes de 15 ans. Cela signifie par exemple qu’il a du mal à comprendre la notice d’une boîte d’aspirine. Selon le rapport, la faiblesse en mathématiques est moins fréquente dans les pays où les ressources éducatives sont réparties plus équitablement entre les écoles. Bien sûr, les enseignants comptent aussi : un élève dont le professeur n’a guère d’attentes ou est souvent absent a plus de risques d’être en difficulté.

Bien que quelques pays (Italie ou Mexique) aient réussi à réduire leur proportion d’élèves faibles en mathématiques, les progrès sont globalement rares.

Il est toutefois possible d’améliorer la situation par des politiques adéquates, par exemple des programmes adaptés aux groupes vulnérables comme les migrants (en France, 30 % des élèves en difficulté viennent de l’immigration) ou au sexe. Au Chili, 58 % des élèves faibles sont des filles.

Impliquer officiellement les parents dans la gestion de l’école, dans les conseils d’établissements par exemple, a également fait ses preuves, notamment au Japon. Neïla Bachene

Voir www.oecd.org/pisa/aboutpisa/pisa-en-francais.htm

OCDE (2016), Low-Performing Students : Why They Fall Behind and How To Help Them Succeed, PISA, Éditions OCDE, http://dx.doi.org/10.1787/9789264250246-en

©L'Observateur de l'OCDE n°306 T2 2016




Données économiques

PIB -9.8% T3 2020
Échanges exp -17.7% ; imp -16,7% T2/T1 2020
Inflation annuelle 1,2% août 2020
Chômage 7,4% août 2020
Mise à jour: 5 novembre 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abonnez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019