Islande : des déséquilibres demeurent

Il apparaît de plus en plus qu’un changement d’attitude des investisseurs étrangers au début de cette année et un nouveau resserrement de la politique économique ont déclenché un processus d’ajustement qui s’imposait depuis longtemps.
L’activité économique devrait se contracter au cours des prochains trimestres. Néanmoins, les déséquilibres resteront marqués pendant quelque temps. Il incombe donc aux autorités de veiller à ce que la correction de ces déséquilibres progresse régulièrement, afin d’éviter qu’un nouvel accès de nervosité des marchés de capitaux ne vienne compromettre un ajustement ordonné.Un nouveau durcissement monétaire sera probablement nécessaire à court terme, à la fois pour ramener l’inflation à l’objectif et pour ancrer les anticipations à ce niveau. La politique budgétaire devrait éviter de raviver les pressions de la demande, l’effet expansionniste des réductions d’impôts annoncées étant neutralisé par des mesures supplémentaires de freinage des dépenses tant qu’il n’apparaîtra pas clairement que l’activité économique s’est modérée.
Population (en milliers), 2005296
Superficie (en milliers de km²)103
MonnaieCouronne
PIB (en milliards de US$), 200510,6
Espérance de vie à la naissance (femmes/hommes), 2003 82,7/79,2
Population active totale (en milliers), 2005166
Régime politiqueRépublique constitutionnelle
IndicateursÉvolution % (sauf indication contraire)
200620072008
Croissance du PIB3,61,02,5
Indice des prix à la consommation6,83,72,7
Taux de chômage (%)2,82,53,0
Solde financier des administrations publiques (% du PIB)4,10,4-1,3
Balance courante
(% PIB)
-20,6-13,9-7,8
Source: OCDE©L’Observateur de l’OCDE, n°258/259, décembre 2006



NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019